Jean-Pascal M.

La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe (J. Prévert)

Archive for the ‘isolation acoustique’ Category

Cabine acoustique V2 – Solution clef en main Silence Box Tip Top Wood

Posted by Jean-Pascal sur 30 juillet 2013

J’ai eu la chance de pouvoir déménager fin 2012 dans un appartement plus grand. Ca, c’était la bonne nouvelle, mais il a bien fallu démonter ma cabine acoustique et merci aux copains, car c’était particulièrement ardu. Hé oui, 700 kg de déchets à évacuer – avec astuce – en une journée. Je crois qu’on a rempli toutes les poubelles alentour. L’opération démontage évacuation aura pris deux jours à elle seule. 

Image

Lire le reste de cette entrée »

Posted in isolation acoustique, Musique, traitement acoustique | Tagué: , , , , , , | 7 Comments »

Les cabines acoustiques demontables de Studiobricks

Posted by Jean-Pascal sur 29 novembre 2010

Lors du salon de la musique Music & You du 19 au 22 novembre dernier, j’ai pu rencontrer le concepteur des cabines Studiobricks (http://www.studiobricks.com).

Je trouve que le concept est hyper séduisant, puisque je m’etais moi-même surpris à rêver de developper ce type de système : les briques lego capables de s’assembler pour former une cabine aux capacités d’isolation acoustique acceptables.

Guillermo Jungbauer a réussi à aller jusqu’au bout de l’idée . Voici une photo prise sur le salon.

Le résultat est excellent puisque le tout s’assemble sans clous ni vis (et sans colle !), grace à des briques contenant une paroi qui fait masse.

Le même systeme est appliqué au sol et au plafond ainsi qu’aux angles. Par contre, une porte et des fenêtres sont livrés d’un sul bloc. L’ensemble repose sur des plots antivibratiles. Une ventilation silencieuse et laisse l’air chaud s’évacuer vers le haut ce qui est parfait.

Je ne connais pas les performances d’isolation, mais entrer dans la cabine est très impressionnant lorsque celle ci est au coeur d’un salon d’exposition extremement bruyant (sisi, plusieurs groupes de metal jouant simultanément dans un même volume, ca fait mal. J’ai regretté de ne pas avoir pris mon sonometre). À l’intérieur, les frequences graves ne ressortaient pas particulièrement. Pourtant, au même moment, a quelques dizaines de mètre de là, Marcus Miller commencait son show case !

Les parois internes sont revêtues de mousse et des panneaux acoustiques peuvent être placées et déplacées d’un mouvement de main.

Pour conclure, la finition est impeccable, et la cabine présentée était entièrement laquée en blanc. Le modèle 150×120 cm peut accueillir un piano droit, il pèse dans les 600-700 kg et coûte tout de même prêt de 8000 euros. Il est possible de partir d’une version plus petite 120×120 cm, adaptée à un « soufflant » par exemple, et d’investir plus tard pour ajouter quelques mètres carrés.

Guillermo Jungbauer m’a affirmé qu’il lui suffit une demi heure pour assembler une cabine !

Posted in isolation acoustique, traitement acoustique | Leave a Comment »

Cabine acoustique – mesures de l’isolation

Posted by Jean-Pascal sur 9 février 2009

 Ce week-end, avec le concours d’un ami bien plus compétent que moi en acoustique, Thomas, nous avons réalisé quelques mesures, dont des mesures d’isolation.  Les mesures ont été faites avec un micro ECM8000 de Behringer et analysées par le logiciel SmaartLive.

Voici un bon tuto en pdf pour ce logiciel :

http://www.tugler.info/pdf/SMAART%20LIVE-ma%20doc.pdf

Le micro a été placé devant la porte, et une baffle Behringer TRUTH B2031A a été posée sur un support (caoutchouc + mousse) à l’intérieur.

Position du micro ECM 8000

Position du micro ECM 8000

Micro de mesure et baffle

Micro de mesure et baffle

 Le bruit rose a été envoyé à 75 dB environ, mesuré avec un sonomètre SL-200 (http://www.conrad.fr/webapps/sonometre_sl200.html). Le bruit de fond de la rue et de l’immeuble étant assez important, il aurait peut être fallu faire les tests à un niveau plus élevé, le rapport signal bruit aurait été meilleur, mais … il y a les voisins ! J’en profite pour les remercier car sans eux je ne me serai jamais lancé dans une telle entreprise 😉

Voici les différentes mesures obtenues :

  • Courbe Marron : les deux portes sont grandement ouvertes
  • Rouge : porte intérieure fermée, porte extérieure ouverte
  • Bleu : porte extérieure fermée, porte intérieure ouverte
  • Vert : deux portes fermées, et passage de câbles bouché (j’avais oublié de les boucher pour les mesures précédentes).
  • Violet : portes fermées, câbles bouchés, et laine de roche ajoutée entre les portes.
  • Ajouter une image

    Toutes les mesures
    Toutes les mesures

    La laine de roche n’est pas encore fixée à la porte, mais je compte le faire très bientôt, donc la courbe réelle est bien la courbe violette.

    Les 30 db sont atteints vers les 150 Hz.

    Les 40 db de réduction sont atteints à 670 Hz

    Ces résultats ne sont pas entièrement satisfaisant puisque les basses fréquences sont assez mal filtrées par les murs. La situation est peut être différente pour le sol, grâce au Fermacell et aux 6 cm d’aggloméré, mais je ne peux pas faire de mesure par en dessous.

    Note de Si grave jouée au saxophone
    Note de Si grave jouée au saxophone

    Voici les fréquences émises par mon saxophone ténor lorsque je joue un Si grave.

    On voit que cela correspond environ à 100 Hz, fréquence à laquelle la cabine absorbe 20 dB au mieux.

    Thomas m’a dit qu’il faudrait que j’envisage de faire un résonateur de Helmholtz adapté. Ok, mais qu’est-ce donc ?
    Je verrai ça plus tard 🙂

    Posted in DIY, isolation acoustique | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

    Cabine acoustique – plancher Fermacell

    Posted by Jean-Pascal sur 8 février 2009

    Plancher Fermacell

    Plancher Fermacell

    L’ajout d’un plancher flottant en Fermacell devrait améliorer sensiblement l’isolation acoustique du sol. Ces plaques sont très faciles à poser. Elles font 30 mm d’épaisseur, dont 10 mm de laine de roche.

    Le résultat semble là, quand je suis dedans, je n’entends rien, sauf très légèrement la porte d’entrée de mon appartement qui claque car elle est assez lourde et elle se trouve dans la même pièce à 5m environ. J’entends lorsque quelqu’un monte les escaliers qui touchent (voire qui s’appuient contre) la cabine. Je n’entends plus les voisins lorsque je colle mon oreille contre le plancher. Objectif atteint !

    Posted in Design, DIY, isolation acoustique, Musique, traitement acoustique | Tagué: , | Leave a Comment »

    Résultats Cabine acoustique

    Posted by Jean-Pascal sur 31 janvier 2009

    Voici les premières impressions subjectives :

    – la cabine est assez spacieuse pour une personne. Techniquement, deux guitaristes peuvent jouer assis à l’intérieur en étant un peu tassés tout de même

    – lorsque je joue du saxophone, le son est assez « mat », avec une réverbération naturelle présente mais pas excessive. Cela change radicalement lorsque je mets un gros fly-case à l’intérieur. Des résonances aigües, métalliques, durant environ 2s se font entendre dès la moindre note. Dans tous les cas, il faudra que j’atténue la réverbération pour pouvoir enregistrer. Tel quel, j’aime bien le son, notamment quand je joue face au mur du fond. L’impression est plus désagréable lorsque je m’oriente vers les murs latéraux (les plus longs).

    l’isolation acoustique a l’air satisfaisante pour quelqu’un situé juste à l’extérieur. D’après mon sonomètre SL-100, l’atténuation est supérieure à 35db et s’approche des 40 db en moyenne. Cela reste relativement difficile à évaluer comme cela. Cependant, lorsque je joue, une personne peut voir un film juste à l’extérieur de la cabine sans être gênée. Je pense que les voisins de l’étage ne peuvent rien entendre.

    dsc01550

    Plaques de caoutchouc

     

    – Par contre, j’ai l’impression que le sol isole assez mal. Je peux entendre très très légèrement les bruits des voisins du dessous en collant l’oreille sur le sol (si j’écoute en dehors de la cabine, je les entends très franchement, sans coller l’oreille. En collant l’oreille sur le sol, leurs discussions sont intelligibles). Je ressent même les vibrations de leur caisson de basse. Le choix du caoutchouc antivibratile n’est peut être pas le bon. Mais il est trop tard pour changer.  Lorsque j’ajoute une plaque de caoutchouc, je n’entend plus rien et il n’y a plus de vibration. J’envisage une couche de Fermacell.

    – le tube PVC pour le passage de câble est probablement trop long. Je me demande pourquoi je l’ai fait si long. Cela aurait été intéressant si le tube était coudé plusieurs fois, mais je ne l’ai coudé qu’une fois pour faciliter le passage des câbles. Alors pourquoi l’avoir fait si long ? Je pense que je n’ai pas bien réfléchi, étant donné que plus le tube est long, moins bonne est l’acoustique là où le tube passe. D’autant que les boites isolantes mises à chaque bout sont bien efficaces. 

    – le portable capte bien, ainsi que la sonnette sans fil : il ne s’agit pas d’une cage de faraday !

    Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: , , , | Leave a Comment »

    Réalisation de la cabine acoustique (Partie IV)

    Posted by Jean-Pascal sur 14 janvier 2009

    Après une demi journée de travail, les deux boites sont enfin closes. 

    Et voilà 

    dsc01838 dsc01837

    Et voilà

    Après quelques premiers essai (en plaçant un poste de radio au volume maximum à l’intérieur de la boite), il est devenu évident que le son sort par le tube de PVC prévu pour le passage des câbles. C’est vraiment flagrant. 

    J’ai donc fait deux boites isolantes pour l’arrivée et le départ des câbles. Les deux boites sont en agglo+PVC et sont remplies de laine de roche. Je compte mettre du résilient en bande autours du bord.

     

    Boite à cables

    Boite à câbles sans laine de roche

    Elles sont placées à la sortie et à l’entrée du tube de PVC situé sous le plancher

     

     

    Boite à cables interne

    Boite à câbles interne

    Boite à cable externe

    Boite à câble externe

    Je compte caler la boite interne avec des câles (sic) et mettre une charnière au dessus de la boite externe. Dans les deux cas, c’est le poids qui fera l’étanchéité. 

    Il reste de nombreux détailscomme la pose des poignées de porte 

    Poignée de porte

    Poignée de porte

    Pour tous les endroits où l’écart entre les plaques était trop important (et oui, c’est pas facile de faire un travail parfait, notamment dans le coin tronqué), j’ai mis du silicone utilisé pour l’étanchéité des salles de bain. 

    jointoyage avec du silicone

    jointoyage avec du silicone

    Il reste à terminer l’enduit de lissage.

    Les prochaines étapes sont les tests, le travail de l’acoustique, l’équipement en cabine d’enregistrement, et la décoration.

    Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | 2 Comments »

    Réalisation de la cabine acoustique (Partie III)

    Posted by Jean-Pascal sur 10 janvier 2009

    dsc01813

    Montants obliques externes

    La suite est simple, bien que fastidieuse. Il s’agit de finir les ossatures internes et externes.

    Voici la charpente, magnifique, rien à dire 🙂

    Montants obliques internes

    Montants obliques internes

    Nous avons commencé par la pose du plafond intérieur, ce qui a permis de poser la laine dessus.

    Double couche d'isolant sur plafond

    Double couche d'isolant sur plafond

    La laine de verre supporte la laine de roche

    La laine de verre supporte la laine de roche

     

    Pose du placo externe du coin tronqué

    Pose du placo externe du coin tronqué

    Voici le résultat à la fin de la journée. La cabine n’étant pas close, il n’est pas encore possible de se faire une idée de son efficacité. Cependant, l’impression obtenue à l’intérieure est déjà un peu étrange, l’acoustique se transformant peu à peu et la lumière naturelle disparaissant.

    fin de journée

    fin de journée

    Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | 1 Comment »

    Réalisation de la cabine acoustique (Partie II)

    Posted by Jean-Pascal sur 9 janvier 2009

    dsc01733

    Emplacement sous l'escalier pour la cabine

     

    dsc01734

    Dépose de la sous couche

    La sous couche est en fibre de bois.

    Pour la pose des plaques d’aggloméré, comme pour tout le reste, il faut éviter d’avoir les bords des différentes couches les uns en face des autres. Cela permet d’éviter les coïncidences qui facilitent le passage du son.

    dsc01736

    Pose et vissage des deux couches d'aggloméré

    Pour fixer les montants aux rails, j’ai utilisé des vis placo 25mm. J’aurais probablement du acheter une pince à certir. Cela n’aurait pas pour autant couvert tous les besoins d’assemblage étant donné qu’une grande partie des liaisons n’est pas orthogonale. J’ai donc utilisé de nombreuses vis dites « vis pour cloisons sèches 3,5×25 ». J’ai prétroué les points de vissage avec des mêches à métaux de 2mm de diamètre. 

    dsc01737

    Ossature extérieure du mur du fond

    Les plaques sont vissées et enduites d’enduit de lissage.

    dsc01739

    Plaquage et enduit de lissage pour le mur du fond extérieur

     

    dsc01743

    Plaquage et enduit de lisssage pour le mur de gauche externe

    La porte extérieure a du être coupée en hauteur. C’est assez facile avec une bonne scie à bois. 

    dsc01787

    Préparation de la porte extérieure

    tous les contacts entre murs et portes et sol et plafond sont fait par du résilient en bande.

    dsc01788

    Montage de la porte extérieure dans l'armature

     

    dsc01792

    Intérieur des murs extérieurs

    Afin de limiter les espaces entre les plaques, il a fallu enduire l »intérieur des murs extérieurs gauche et fond.

    En effet, d’après l’article « Acoustique architecturale » de wikipedia,

    Limiter les transmissions parasites, en surveillant les défauts d’exécution, en rebouchant les fissures, joints, passages de câbles ou de tuyauteries. Une très grande attention est nécessaire : Par exemple, une paroi dont la constitution permet théoriquement un affaiblissement acoustique de 60 dB, si elle comporte 1% de trous, ne permet plus que d’atteindre une performance de 20 dB !

    La laine de verre tient avec du scoth double face.

    dsc01793

    pose de la laine de verre

    Pour isoler le plancher intérieur du plancher extérieur, j’ai utilisé les plaques de caoutchouc présentées ci dessous. 

    dsc01550

    Les plaques ont été découpées en bandes. Ces bandes ont été placées sur les 4 lambourdes. Les lambourdes sont en 4,5×6,5.

    dsc01794

    sous plancher

     Un espace a été prévu pour le passage d’un tube de PVC de diamètre 50mm. 

    dsc01796

    passage des cables audio et vidéo

    Après avoir mis de la laine de verre entre les lambourdes, une couche d’aggloméré, puis une sous couche de fibre de verre, puis une autre couche d’aggloméré ont été posées.

    dsc01797

    plancher intérieur

    Le plancher intérieur étant posé, la construction de l’ossature interne qui repose dessus devient possible.

    dsc01804

    ossature intérieure

    Comme j’ai pu acheter de la laine de roche en panneau entre temps, l’ossature intérieure est garnie de ces panneaux. 

    dsc01807

    Laine de roche pour le mur intérieur gauche

    Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | Leave a Comment »

    Réalisation de la cabine acoustique – début du chantier – achat du matériel (Partie I)

    Posted by Jean-Pascal sur 27 décembre 2008

    Voici approximativement ce qu’il a fallu acheter dans un premier temps (Il manque notamment la laine de roche). Etant donné que les rails font 2,5 m de long, j’ai du louer un camion de 12 m² (65€ pour la journée). L’ensemble de l’opération (achat puis montage du matériel au troisième étage sans ascenseur) a effectivement pris la journée. Le plus long fut de découper les plaques d’agglo et de BA13 dans la rue, celles ci étant bien trop longues et lourdes pour réussir à les monter à 2.

    dsc01732

    J’ai du acheter : 

    • 2 m de tube PVC 50 mm + un coude (5,50 €)
    • bâche plastique (2,56 €)
    • 2 portes acoustiques avec montant 204×63. Une porte droite et une porte gauche (200 €)
    • 4 plaques d’aglo 15 mm 250×125 (80€)
    • 2 rubans d’isolant acoustique de 4,5 cm de large pour 30m de long (46€)
    • 1000 vis placo de 25mm (6,90)
    • 500 vis placo de 35 mm (4 €)
    • 51 montants M48 / 35 en 3m (173,40€)
    • 5 rails R48 en 3m (15 €)
    • 15 plaques de platre BA13 250×120 (118,50)
    • 6 mèches tous métaux 2mm (15€)
    • Une grignoteuse (15€)
    • 10 m² de sous couche écofibre (30€)
    • Laine de verre / laine de roche
    • 2 ballots de panneaux de laine de roche Rockmur 1350x600x75 
    • des bières pour les potes qui viennent donner un coup de main !
    • Caoutchouc
    • lambourdes
    • scotch double face

     

    Bande de résilient

    Bande de résilient

    Voici l’emplacement de la cabine. 

    dsc01733 

    Sur la photo qui suit, on voit la partie à droite de l’endroit ou sera construit la cabine. le long du mur s’alignent les plaques de placo. Au sol, les rails et montants.

    Préparation du chantier

    Préparation du chantier

    Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | Leave a Comment »

    Choix d’une ossature pour la cabine acoustique

    Posted by Jean-Pascal sur 26 décembre 2008

    Après de nombreuses réflexions, j’ai choisi d’utiliser une ossature standard proposée par la société Placo. Il s’agit d’une ossature à base de rails et de montants R48 et M48 en ferraille. L’ossature permet de supporter des plaques de platre. C’est l’ensemble ossature + plaques de plâtre qui rendent la structure très rigide.

    Une autre possibilité eut été d’utiliser une structure en PVC. Je n’ai pas vraiment trouvé de catalogue pour ce genre de structure, et il m’a semblé qu’elle n’était pas adaptée pour construire un cube tronqué. L’avantage avec le PVC est que les portes fenêtre sont également en PVC. C’est le choix qui a été fait pour les cabines ABSO. J’ai commencé par me renseigner sur les portes fenêtres ayant une isolation acoustique avancée, par exemple avec un triple vitrage, ou un double vitrage épais et asymétrique. Sachant qu’il aurait fallu les faire sur mesure, les entreprises contactées m’ont proposé des portes à 700 € l’unité environ…

    Troisième possibilité, une structure en bois.  Le bois a l’avantage d’être facile à travailler, mais je pense qu’il est plus lourd que la ferraille, plus cher aussi, et je trouvais intéressant d’apprendre à utiliser des matériaux qui sont devenus des standards en construction. 

    Voici donc les éléments M48 et R48 Placostil.

    montants M48 et rails R48 chez leroy merlin

    montants M48 et rails R48 chez leroy merlin

    Etant donné la faible largeur de ces rails (48mm), j’ai pensé que chaque boite (interne et externe) pourrait avoir environ 5 cm de laine de roche. Cela fait 10cm de laine au total. Dans les schémas présentés précédemment, j’ai donc choisi de répartir la laine à 50 % sur chacune des cloisons intérieures et extérieures. 

    J’ai fais un plan sous Visio afin de représenter la surface au sol, l’agencement des montants, et le positionnement des portes.

    Afin de gagner de la place dans mon salon, j’ai tronqué le coin en bas à droite. Voici ce qu’on obtient. Les emplacements de montants sont en violet. Les deux portes sont en bleu clair.

    vue-de-dessus-hd

    plan au sol

    La surface au sol à l’intérieur est de 1,85 m², et à l’extérieur de 2,66 m²

    On constate sur ce schéma que les portes ne sont pas tout à fait en face l’une de l’autre. Cela est dû au retour du mur en bas à gauche qui me force à déplacer la porte extérieure vers la droite. J’ai choisi des portes de 69 cm de large portant inclus. Du coup, la porte extérieure peut s’ouvrir de 60° (sans tenir compte des poignées de porte).

    La porte intérieure est placée le plus possible sur la gauche ce qui lui permet d’être plus haute (à cause du pan coupé de l’escalier). Au final, la porte extérieure fera 193 cm de haut et l’intérieure fera 176 cm.

    Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | Leave a Comment »