Jean-Pascal M.

La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe (J. Prévert)

Générateur de peintures abstraites à la façon de J. Pollock

Posted by Jean-Pascal sur 8 janvier 2017

56-212122-jackson-pollock-1

Jackson Pollock One (number 31, 1950)

Jackson Pollock fut des tous premiers peintres expressionnistes à être reconnu par les critiques de son époque. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette reconnaissance, dont sa technique originale produisant de grandes œuvres abstraites en projetant de la peinture sur une toile posée au sol. Cette méthode, nommé dripping, est expliquée dans la vidéo qui suit :

Pour vous faire une idée par vous même, vous pouvez vous amuser à « dripper » avec ce simulateur en ligne.

Autre élément caractéristique, Jackson Pollock prenait soin de répartir ses traits sur l’ensemble de la toile, sans pour autant s’appuyer sur des répétitions. Ce second principe, nommé « all-over« , a été étudié de toutes parts, et plusieurs analystes défendent l’idée que cette disposition est fractale. En effet, si l’on cadrille une toile de sa période allant de 1947 à 1950, on constate une répartition homogène des couleurs sur chacune des cases.

J. Pollock réalisait ses œuvres assez vite, privilégiant le geste, la dynamique, au résultat. Il pourrait s’être inspiré sur ce point des méthodes de calligraphie des maîtres chinois, ou des méthodes des Indiens d’Amérique qui peignaient sur le sable, comme le suggère dans Histoire de l’Art E.H. Gombrich. Cette attitude, nommée action painting, est très en phase avec les principes du design génératif, qui se focalise sur la méthodologie.

Générer des milliers d’œuvres automatiquement

La transition est toute trouvée pour proposer un générateur d’œuvres inspirées du style de Pollock. Il s’agit bien sur d’un essai ne prétendant pas produire des imitations fidèles (hélas, une peinture originale dépassant en général le million de dollar !).

Comme précédemment, j’utilise le tandem Blender/Sverchok. Premièrement, afin de respecter le principe du all-over, je propose de tirer des points au hasard

Voici ce que l’on obtient lorsqu’on tire au hasard des points (en rouge) et qu’on en déduit une courbe (une spline, en noir). Pour obtenir simplement cette courbe, j’ai utilisé un composant en version alpha, le Polyline Viewer.

capturepollock1

Afin de donner l’illusion qu’il y a plusieurs traits, j’ai ajouté une valeur de profondeur et  un plan pour cacher les sections du trait qui sont trop éloignées. Le trait passe devant alternativement devant et derrière le plan. Le trait est également épaissi, et un peu de hasard est ajouté sur chacun des point :

capturepollock2

Voici le schéma Sverchok, avec un peu de « tambouille » pour améliorer la répartition des traits sur l’ensemble de l’espace. capturepollock3

En multipliant ce principe par le nombre de couleurs, on obtient ce type de résultats :

0008

En ajoutant de l’aléatoire partout où c’est possible (nombre de points, position des points, couleur des peintures…), il est possible de générer des milliers d’images automatiquement !

Evidemment, on est loin du résultat. Les traits sont mal répartis, les courbes sont trop amples. Et, plus grave, Jackson Pollock ne partait pas d’une distribution aléatoire ! Tout d’abord, l’esprit humain est bien en peine pour produire du véritable hasard et Jackson Pollock avait sa logique et jouait avec des formes plus figuratives mais dissimulées.

Pour la suite, deux pistes intéressantes pourraient être étudiées :

  1. Blender propose des fonctionnalité de dynamic painting permettant d’utiliser des formes pour peindre sur des surfaces. Une option nommée judicieusement drip permet de simuler des caractéristiques physique du fluide.
  2. Utiliser le simulateur physique de Blender pour effectivement projeter de la peinture sur une toile virtuelle ! Cela permettrait de bien mieux représenter les éclaboussures et rendrait plus fidèlement l’effet du dripping. 

En écrivant cet article, j’ai découvert que Zeffii, un des développeurs de Sverchok, avait également fait une tentative mais les explications qu’il donne sur sa méthode ne m’ont pas éclairé. Voici ce qu’il obtient :

A bientôt !

Quelques liens pour finir  :

Publicités

3 Réponses to “Générateur de peintures abstraites à la façon de J. Pollock”

  1. […] Générer des peintures à la manière de Jackson Pollock […]

  2. […] « Gouttes… sur Générateur de peintures abstra… […]

  3. […] L’humanité fos… sur Générateur de peintures abstra… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :