Jean-Pascal M.

La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe (J. Prévert)

Archive for juillet 2009

Les nouveaux instruments de musique

Posted by Jean-Pascal sur 26 juillet 2009

Peut-on encore créer de nouveaux instruments de musiques ? Peut on créer des instruments qui exploitent à la fois l’expressivité dont l’humain est capable et le potentiel qu’on les machines à produire du son ? Voici trois instruments qui ne sont pas des claviers ou des surfaces de contrôle. Ces trois instruments ont la particularité d’associer des sons totalement spécifiques à une interfaces de contrôle originale. C’est en ça qu’il s’agit bien d’instruments, et non pas d’expandeurs auxquels une surface de controle est associée. Ils ont été pensés globalement, afin d’associer un mouvement à un son, et à une performance visuelle.

Le Zoybar

http://www.zoybar.net/

Zoybar est une initiative collective de création d’instrument de musique. Sur la base d’un ensemble de composant, un Zoybar (une sorte de guitare) peut être construite. Mais rien n’est imposé ici. Les pièces peuvent être utilisées si on le souhaite et comme on le souhaite. L’ajout de composant complémentaires est encouragé. Ainsi, le Zoybar peut se voir ajouter un pied très long pour se rapprocher de la contrebasse, ou un kaos pad peut être fixé dessus pour ajouter des traitements temps réel sur le son.

Pièces dun Zoybar

Pièces d'un Zoybar

le String Thing

le String Thing de Benjamin Dove

le String Thing de Benjamin Dove

EWI 4000SBenjamin Dove propose un instrument qu’il a construit de part en part :

Le string thing s’utilise comme un instrument classique : il réagit au son qu’il produit, et les mouvements du musicien sont en relation visuelle avec le son émit. L’instrument fournit donc des sensations au musicien et aux éventuels spectateurs. Il est composé de 4 cordes disposées à la manière d’une contrebasse. Ces quatre cordes fournissent au système quatre hauteurs déterminées par un système complexe de laser affichant un point rouge sur les doigts du musicien, ce point rouge permettant à une webcam de déterminer la hauteur. Dans son rapport, Benjamin Dove expose clairement les tentatives abandonnées pour obtenir cette information. La pression est récupérée grâce à une bande conductrice avec laquelle les cordes font contact quand elles sont pressées. Un point fort à mon sens est que les cordes vibrent réellement – la fréquence est réglable dynamiquement – grâce à quatre électro-aimants. L’objet inventé est impressionnant, et s’il atteind en apparence ses objectifs, le côté prototype est encore rédibitoire puisque la latence semble très importante (bien que deux pc soient utilisés simultanément pour traiter l’information).

site officiel : http://bdove.net/idii/string_thing/

l’EWI 4000s

L’EWI 400S n’est pas un saxophone numérique. Il s’agit d’un instrument à part entière, qui ne tente pas l’imitation à tout prix. Cependant, il a intéressé de grands saxophonistes comme Mickael Brecker.

l'EWI 4000 S d'AKAI

l'EWI 4000 S d'AKAI

Le Tenori-on
tenori_on_medium_jpg

le Tenori-on de Yamaha

http://www.yamaha-europe.com/yamaha_europe/france/10_musical_instruments/70_synthesizer/10_synthesizer/10_synthesizer/10_no_series/100_TENORI_ON/index.html

Posted in Interaction Homme Machine, Musique | Tagué: | Leave a Comment »