Jean-Pascal M.

La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe (J. Prévert)

Archive for décembre 2008

Réalisation de la cabine acoustique – début du chantier – achat du matériel (Partie I)

Posted by Jean-Pascal sur 27 décembre 2008

Voici approximativement ce qu’il a fallu acheter dans un premier temps (Il manque notamment la laine de roche). Etant donné que les rails font 2,5 m de long, j’ai du louer un camion de 12 m² (65€ pour la journée). L’ensemble de l’opération (achat puis montage du matériel au troisième étage sans ascenseur) a effectivement pris la journée. Le plus long fut de découper les plaques d’agglo et de BA13 dans la rue, celles ci étant bien trop longues et lourdes pour réussir à les monter à 2.

dsc01732

J’ai du acheter : 

  • 2 m de tube PVC 50 mm + un coude (5,50 €)
  • bâche plastique (2,56 €)
  • 2 portes acoustiques avec montant 204×63. Une porte droite et une porte gauche (200 €)
  • 4 plaques d’aglo 15 mm 250×125 (80€)
  • 2 rubans d’isolant acoustique de 4,5 cm de large pour 30m de long (46€)
  • 1000 vis placo de 25mm (6,90)
  • 500 vis placo de 35 mm (4 €)
  • 51 montants M48 / 35 en 3m (173,40€)
  • 5 rails R48 en 3m (15 €)
  • 15 plaques de platre BA13 250×120 (118,50)
  • 6 mèches tous métaux 2mm (15€)
  • Une grignoteuse (15€)
  • 10 m² de sous couche écofibre (30€)
  • Laine de verre / laine de roche
  • 2 ballots de panneaux de laine de roche Rockmur 1350x600x75 
  • des bières pour les potes qui viennent donner un coup de main !
  • Caoutchouc
  • lambourdes
  • scotch double face

 

Bande de résilient

Bande de résilient

Voici l’emplacement de la cabine. 

dsc01733 

Sur la photo qui suit, on voit la partie à droite de l’endroit ou sera construit la cabine. le long du mur s’alignent les plaques de placo. Au sol, les rails et montants.

Préparation du chantier

Préparation du chantier

Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | Leave a Comment »

Choix d’une ossature pour la cabine acoustique

Posted by Jean-Pascal sur 26 décembre 2008

Après de nombreuses réflexions, j’ai choisi d’utiliser une ossature standard proposée par la société Placo. Il s’agit d’une ossature à base de rails et de montants R48 et M48 en ferraille. L’ossature permet de supporter des plaques de platre. C’est l’ensemble ossature + plaques de plâtre qui rendent la structure très rigide.

Une autre possibilité eut été d’utiliser une structure en PVC. Je n’ai pas vraiment trouvé de catalogue pour ce genre de structure, et il m’a semblé qu’elle n’était pas adaptée pour construire un cube tronqué. L’avantage avec le PVC est que les portes fenêtre sont également en PVC. C’est le choix qui a été fait pour les cabines ABSO. J’ai commencé par me renseigner sur les portes fenêtres ayant une isolation acoustique avancée, par exemple avec un triple vitrage, ou un double vitrage épais et asymétrique. Sachant qu’il aurait fallu les faire sur mesure, les entreprises contactées m’ont proposé des portes à 700 € l’unité environ…

Troisième possibilité, une structure en bois.  Le bois a l’avantage d’être facile à travailler, mais je pense qu’il est plus lourd que la ferraille, plus cher aussi, et je trouvais intéressant d’apprendre à utiliser des matériaux qui sont devenus des standards en construction. 

Voici donc les éléments M48 et R48 Placostil.

montants M48 et rails R48 chez leroy merlin

montants M48 et rails R48 chez leroy merlin

Etant donné la faible largeur de ces rails (48mm), j’ai pensé que chaque boite (interne et externe) pourrait avoir environ 5 cm de laine de roche. Cela fait 10cm de laine au total. Dans les schémas présentés précédemment, j’ai donc choisi de répartir la laine à 50 % sur chacune des cloisons intérieures et extérieures. 

J’ai fais un plan sous Visio afin de représenter la surface au sol, l’agencement des montants, et le positionnement des portes.

Afin de gagner de la place dans mon salon, j’ai tronqué le coin en bas à droite. Voici ce qu’on obtient. Les emplacements de montants sont en violet. Les deux portes sont en bleu clair.

vue-de-dessus-hd

plan au sol

La surface au sol à l’intérieur est de 1,85 m², et à l’extérieur de 2,66 m²

On constate sur ce schéma que les portes ne sont pas tout à fait en face l’une de l’autre. Cela est dû au retour du mur en bas à gauche qui me force à déplacer la porte extérieure vers la droite. J’ai choisi des portes de 69 cm de large portant inclus. Du coup, la porte extérieure peut s’ouvrir de 60° (sans tenir compte des poignées de porte).

La porte intérieure est placée le plus possible sur la gauche ce qui lui permet d’être plus haute (à cause du pan coupé de l’escalier). Au final, la porte extérieure fera 193 cm de haut et l’intérieure fera 176 cm.

Posted in DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | Leave a Comment »

Premiers plans pour l’élaboration d’une cabine acoustique

Posted by Jean-Pascal sur 9 décembre 2008

Cela fait maintenant longtemps que je cherche un moyen de jouer du saxophone à tout moment, chez moi. Habitant en appartement, dans un immeuble des années 30, j’ai décidé de construire une cabine acoustique dans mon salon. Cette cabine, initialement prévue pour pouvoir simplement travailler mon instrument, devrait également permettre de m’enregistrer et d’enregistrer d’autres personnes. La cabine d’isolation acoustique servirait également de cabine d’enregistrement. 

La cabine doit répondre aux exigences suivantes : 

  • petite, moins de 200*160 cm au sol
  • se glisser sous l’escalier
  • pas trop couteuse
  • pas trop lourde

Du fait de devoir placer la cabine sous un escalier m’a empêché d’opter pour une cabine du commerce, de type ABSO. De plus, ces cabines sont relativement couteuse (+ de 6000 €, bien que j’en avais trouvé une à 3000 € d’occasion avec la notice de montage).

Voici le premier schéma fait sous google scketchup :

plan-cabine

La cabine utiliserait le principe de boite dans la boite pour permettre une isolation maximale. Ainsi, un premier plancher est nécessaire. Ce plancher supporte lui même un autre plancher posé sur des lambourdes. Les lambourdes sont séparées du plancher supérieur par un résilent, ou un système d’amortissement acoustique. 

plan-cabine-3

Le plancher supérieur (ou intérieur) devient la base d’une cabine (dite cabine intérieure) :

plan-cabine-4

sur le plancher inférieur (ou extérieur), une autre cabine (dite cabine extérieure) est contruite :

plan-cabine-2

On constate sur ce schéma que les deux cabines sont complètement désolidarisées l’une de l’autre. Le seul contact se fait par le sol, c’est pourquoi il est indispensable d’utiliser un système limitant au maximum la transmission des vibrations d’un plancher à l’autre. Des plots en caoutchouc antivibratiles devraient faire l’affaire. 

Une porte doit être ajoutée à la cabine intérieure et une autre à la cabine extérieure. Nous obtenons : 

plan-cabine

Posted in Design, DIY, isolation acoustique, Musique | Tagué: | Leave a Comment »